Wikidée, le site et la communauté francophones qui vous aident à trouver la réponse à votre question.
  • Inscription

Wikidée, là où se trouvent les réponses à vos questions, peut-être la solution à votre problème!


Le Web 2.0 au service des individus et de la communauté par l'entraide, le partage des expertise et expérience personnelles, la réflexion critique et qualitative vis à vis de l'information ainsi que la transmission des savoirs et de la connaissance réunis !


Vous pouvez poser des questions sur tous les sujets qui vous passionnent, qu'ils soient d'ordre pratique et quotidien, ou philosophique et intemporel.


Suivez-nous !

 





Aimez-vous le principe de Wikidée ?

Oui :
Non :


Autres sondages... Suite

Annuaire Actualité et médias

Web made in Québec

Annuaire Québec

Le répertoire des sites les plus HOT au Québec

Annuaire Québec

Annuaire Virtuel

Support Wikipedia

Hébergement Web du Québec

Webanaki.ca

Webanaki.ca- agence de communication web

D'après vous, quel est le secteur économique, boursier le plus payant de tous ?

4 aime 0 n'aime pas

posée 24 février 2015 dans la catégorie Économie, finances par Rodolphus Magnus Grand sage (63,490 points)
    

Merci de vous connecter (ou de vous inscrire) pour pouvoir répondre aux questions.

1 Réponse

0 aime 0 n'aime pas

C'est très simple mon cher Rodolphus : c'est l'industrie du tabac.

http://fr.canoe.ca/argent/chroniques/fabienmajor/archives/2015/02/20150223-152000.html

 

Le tabac est l'industrie la plus payante du siècle dernier
 
Fabien Major
23-02-2015 | 15h20
Si vous doutez encore de la puissance des intérêts composés, lisez ce qui suit. Supposons que votre arrière-grand-père avait placé à votre intention 15 $ dans les industries les plus représentatives de l'économie au siècle passé, vous seriez aujourd'hui multimillionnaire.
 
Elroy Dimson, Paul Marsh et Mike Staunton de la London Business School ont fait un travail de moine. Ils ont recensé et analysé la performance de 15 secteurs industriels à travers 115 ans d'histoire.
 
Dans le tableau ici-bas, vous y verrez la progression de chacun des dollars dans l'électricité, le chemin de fer, les produits chimiques industriels, le charbon, l'immobilier, le transport par navires, les mines, le papier, les télécommunications, le textile, l'acier, l'alimentation, la machinerie et les services.
 
 
Première constatation, 1 $ dans l'ensemble du marché a été multiplié par 38 355, ce qui représente une progression annualisée de 9,6 %. Le rendement de l'immobilier se situe sous cette valeur. D'ailleurs, le prix Nobel de l'économie Robert Shiller arrive à cette même conclusion.
 
«Si votre objectif est l'accumulation de richesse, historiquement les marchés boursiers sont bien plus payants que l'immobilier». Il ajoute: «En dollars ajustés à l'inflation l'accroissement de valeurs des habitations sur plus de 100 ans est quasi nul avec 0,33 % annualisé, car contrairement au marché des actions, l'immobilier nécessite des coûts récurrents comme l'entretien et rénovation, assurances, taxes, électricité, frais de condos, frais de notaires, etc.»
 
Deuxième constat et quelle surprise: c'est l'industrie du tabac qui été la plus lucrative avec 14,6 % de rendement annuel composé. Ainsi le dollar de l'arrière-grand-papa aurait aujourd'hui une valeur de 6,2 millions $! C'est le transport par bateau qui a été le secteur le moins payant offrant une valeur finale de 1228 $ soit 6,4 %.
 
Évidemment, on ne peut pas se servir de ces données pour anticiper l'avenir. Le monde a bien trop changé et changera encore. Il y a maintenant de nouveaux secteurs et certainement bien des découvertes technologiques à venir. Mais on peut conclure qu'encore aujourd'hui, la diversification prend tout son sens.
 
Plus que jamais, il vaut être en mesure de diversifier par secteur, par pays et par classe d'actifs. Depuis au moins 50 ans, les stratèges financiers s'entendent pour dire que la répartition explique le succès ou non d'un plan financier.
 

 

répondue 24 février 2015 par Denis-F. Doyon Génie (42,550 points)
Wikidée est une initiative de Denis-F. Doyon.
...