Wikidée, le site et la communauté francophones qui vous aident à trouver la réponse à votre question.
  • Inscription

Wikidée, là où se trouvent les réponses à vos questions, peut-être la solution à votre problème!


Le Web 2.0 au service des individus et de la communauté par l'entraide, le partage des expertise et expérience personnelles, la réflexion critique et qualitative vis à vis de l'information ainsi que la transmission des savoirs et de la connaissance réunis !


Vous pouvez poser des questions sur tous les sujets qui vous passionnent, qu'ils soient d'ordre pratique et quotidien, ou philosophique et intemporel.


Suivez-nous !

 





Aimez-vous le principe de Wikidée ?

Oui :
Non :


Autres sondages... Suite

Annuaire Actualité et médias

Web made in Québec

Annuaire Québec

Le répertoire des sites les plus HOT au Québec

Annuaire Québec

Annuaire Virtuel

Support Wikipedia

Hébergement Web du Québec

Webanaki.ca

Webanaki.ca- agence de communication web

Croyez-vous que les nouveaux avertissements sur les paquets de cigarettes canadiens vont contribuer à la décroissance du taux de tabagisme au Québec ? au Canada ?

4 aime 1 personne n'aime pas

http://www.journalmetro.com/ma%20vie/article/981240--de-nouvelles-mises-en-garde-sur-les-paquets-de-cigarettes

Les avertissements antitabac qui sont imprimés sur les paquets de cigarettes seront rafraîchis pour une première fois en dix ans.

La ministre fédérale de la Santé, Leona Aglukkaq, a annoncé mardi que les fabricants de tabac ont jusqu’au 21 mars pour utiliser les 16 nouvelles mises en garde qui couvriront 75% de la superficie des paquets de cigarettes plutôt que 50%. Les détaillants devront de leur côté s’assurer d’ici le 19 juin que tous les produits de tabac qu’ils vendent soient couverts par un nouvel étiquetage.

Les nouveaux avertissements informeront les fumeurs entre autres des risques qu’ils courent de souffrir d’un cancer de la bouche ou de la vessie, de subir un accident vasculaire cérébral ou de perdre la vue. L’histoire de la fumeuse Barb Tarbox, ce mannequin emporté à 42 ans d’un cancer des poumons et d’un cancer du cerveau, sera également évoquée dans les nouvelles mises en garde....

(Suite)

 

posée 30 septembre 2011 dans la catégorie Actualités et événements par Pépin la pomme Savantissime (34,140 points)
    

Merci de vous connecter (ou de vous inscrire) pour pouvoir répondre aux questions.

7 Réponses

1 personne aime 0 n'aime pas

Moi je crois que oui !  Les images sont tellement bouleversantes; on ne peut y rester insensible...

http://www.cyberpresse.ca/le-soleil/actualites/sante/201012/30/01-4356306-des-images-choc-sur-75-du-paquet-de-cigarettes.php

 

répondue 30 septembre 2011 par Trocadero Savant (23,460 points)
1 personne aime 0 n'aime pas
Oui c'est vrai !!! quand j'ai été en France en janvier  j'ai remarquer qu'il fumer beaucoup ont n'en voix partout les rue meme dans sertien cafés restaurant et les jeunesqui sont au collège et au lycée ( donc 11 à 17 ans ) peuve sortire fumer a chaque intercour et a la pausse pour fumer une cigarette et la publicités dans les points ventesont  trés attratifs ont ne voix que sa comme les paquet de cigarette avec tout tien ta couleurs Oui la France et une grosse fumeusse.
répondue 17 mars 2013 par anonyme
1 personne aime 0 n'aime pas
Oui et non ! Sa touche bien sur tout les fumeurs ne sont pas insensibles aux photos ! Certains refuse meme un paquet a cause de leur images quils detestent le plus ( comme celui des dents ...) mais en meme temps ce nest pas ce qui incite a arreter de fumer ! Ce qui me touche le plus sont des vraies histoires de personne comme lhistoire de Barb Tarbox mais detre consciente ne me donne pas plus la force darreter et sa ce nest que lambition et la perseverance du fumeur meme si on leloigne de plus en plus des portes : P
répondue 1 août 2013 par anonyme
0 aime 0 n'aime pas
Moi aussi je trouve que ça décourage pas mal !!!
répondue 30 septembre 2011 par Denis-F. Doyon Génie (42,550 points)
0 aime 0 n'aime pas

http://www.cyberpresse.ca/le-soleil/opinions/points-de-vue/201110/03/01-4453735-lutte-a-la-contrebande-comment-les-fabricants-de-tabac-ont-detourne-notre-attention.php

 

 

Publié le 05 octobre 2011 à 05h00 | Mis à jour à 05h00
Point de vue
Lutte à la contrebande: comment les fabricants de tabac ont détourné notre attention
Taille du texte
Imprimer
Envoyer
 
 
 
 
À LIRE AUSSI
 
À la défense de la ferme familiale
Le Canada sera à reconstruire après le règne de Harper, soutient Bob Rae
Acharnement anti-thérapeutique
Un retour pour combien de temps?
Le FRAPRU veut 2 milliards $ pour le logement social
SUR LE MÊME THÈME
 
Conseil du patronat | Imperial Tobacco | ministère des Finances | Santé Canada | Produits du tabac
 
Agrandir
Flory Doucas, codirectrice de la coalition québécoise pour le contrôle du tabac, souligne que la détermination de l'industrie à mettre la contrebande en avant-plan trouve sa source dans un objectif répréhensible: empêcher l'augmentation des taxes et bloquer toute nouvelle mesure touchant les produits du tabac.
 
PHOTO: PATRICK SANFAÇON, ARCHIVES LA PRESSE
 
Depuis 2008, la lutte à la contrebande est devenue la principale priorité de nos gouvernements en lien avec le tabagisme. Cette situation n'est certes pas étrangère aux douzaines de communiqués, de conférences de presse et «d'études» sur le taux de contrebande que les fabricants et les détaillants ont multiplié pour dénoncer les cigarettes «à plumes» qui grugeaient une part importante de leurs profits. Heureusement, les gouvernements ont engagé des efforts soutenus pour réduire la contrebande sans jamais diminuer les taxes, malgré les pressions incessantes des détaillants.
 
Aujourd'hui, le marché de la contrebande est en net recul, comme le confirment les données du ministère des Finances, celles sur le volume de vente légale de Santé Canada ainsi que les rapports des fabricants à leurs propres actionnaires. À seulement 14% du marché total, le marché de la contrebande au Québec s'est effondré: il se situe à moins de la moitié de son niveau d'il y a trois ans à peine. Ce succès est indéniablement attribuable aux interventions coordonnées des différentes autorités québécoises, ontariennes et fédérales.
 
Ce qui ne s'est pas effondré, toutefois, c'est la détermination de l'industrie et de ses alliés à maintenir la question de la contrebande en tête de lice des priorités gouvernementales. Encore la semaine dernière, la Coalition nationale contre le tabac de contrebande - une campagne appuyée par les grands fabricants, les associations de détaillants de même que le Conseil du patronat du Québec et la Fédération des chambres du commerce du Québec - publiait une annonce grand format dans le journal de la colline parlementaire à Ottawa, invoquant le besoin de protéger les jeunes des cigarettes de contrebande.
 
Cette détermination à mettre la contrebande en avant-plan trouve sa source dans un objectif répréhensible: empêcher l'augmentation des taxes et bloquer toute nouvelle mesure touchant les produits du tabac.
 
Une stratégie industrielle déclarée
 
Il n'est pas surprenant de constater l'alliance entre l'industrie et les détaillants, qui réclament conjointement la baisse des taxes et un gel sur toute nouvelle réglementation. Mais il est plus surprenant de voir une multinationale du tabac étaler noir sur blanc ses divers stratagèmes visant à convaincre les décideurs politiques de servir ses intérêts.
 
Pourtant, c'est ce qu'un des plus grands fabricants de tabac vient de faire.
 
En mai dernier, le conglomérat British American Tobacco (BAT, maison mère d'Imperial Tobacco) expliquait, dans une série de présentations à ses investisseurs, comment deux ans de campagnes sur la contrebande «appuyées par nos partenaires au détail et alliances de tierces parties» avait réussi à freiner les hausses de taxes au Canada. Sous le thème de «la gestion des défis», BAT déclare sans détour que «Increased illicit trade awareness leads to less tax increases».
 
Mieux encore, BAT expose les quatre piliers stratégiques de sa campagne de manipulation :
 
- pertes de revenus liés à la contrebande («cash»);
 
- réseaux criminels de production et de distribution («crime»);
 
- contrebande et tabagisme chez les jeunes («children»);
 
- fermeture de dépanneurs («convenience»).
 
Si ces thèmes vous semblent familiers, c'est que cette campagne s'est avérée extrêmement efficace. Qui n'a jamais vu les unes de journaux dénonçant l'épidémie de «cabanes à tabac», ou bien déplorant la fermeture de milliers de dépanneurs, ou bien sonnant l'alarme sur les cigarettes de contrebande qui «envahissent» nos écoles?
 
N'est-il pas surprenant de constater que les dépanneurs, après avoir affiché pendant des années des publicités associant tabac et sports extrêmes, soigneusement aménagé de gigantesques étalages de paquets de cigarettes et vendu des cigarillos aromatisés aux saveurs de chocolat et de fruits, se soucient soudainement et bruyamment de la santé des jeunes?
 
Conclusion : nouveaux contrôles
 
Si la réduction de la contrebande n'a pas occasionné de baisses significatives du taux de tabagisme, c'est parce que l'industrie légale continue de mettre en marché des produits de plus en plus attrayants et que le gouvernement du Québec hésite à augmenter les taxes alors qu'elles sont les moins élevées au pays. Maintenant que la contrebande a diminué de façon radicale, nous appelons le gouvernement à cibler enfin la gamme de stratégies de marketing - saveurs, emballages branchés, slogans trompeurs = qui constituent la véritable porte d'entrée au tabagisme pour les jeunes.
 
Flory Doucas, codirectrice de la Coalition québécoise pour le contrôle du tabac
répondue 5 octobre 2011 par Denis-F. Doyon Génie (42,550 points)
0 aime 0 n'aime pas

http://www.cyberpresse.ca/actualites/quebec-canada/national/201110/12/01-4456451--les-jeunes-prefereraient-les-cigarettes-legales.php?utm_categorieinterne=trafficdrivers&utm_contenuinterne=cyberpresse_BO2_quebec_canada_178_accueil_POS1

 

 
Une enquête commanditée par Santé Canada révèle que 76 pour cent des élèves québécois qui fument consomment des cigarettes légales plutôt que celles provenant des réserves amérindiennes.
 
L'Enquête sur le tabagisme chez les jeunes précise que 70 pour cent de ces jeunes préfèrent les produits fabriqués par JTI-Macdonald, Imperial Tobacco ou Rothmans, Benson & Hedges, les trois grands cigarettiers du Canada.
 
Flory Doucas, porte-parole de la Coalition québécoise pour le contrôle du tabac, conclut donc que ce sont les produits légaux du tabac qui continuent de piéger les jeunes dans la dépendance. Elle propose aux gouvernements de ne plus faire de la lutte à la contrebande leur seule priorité.
 
Flory Doucas estime que l'industrie du tabac et les détaillants invoquent sournoisement la santé des jeunes en parlant de contrebande afin de détourner l'attention du public de leurs propres produits. Elle appelle les autorités à s'intéresser au design de plus en plus sophistiqué des paquets et aux petits cigares aromatisés qui, à son avis, constituent la principale porte d'entrée au tabagisme chez les jeunes.
 
Elle note que la marque la plus populaire auprès des jeunes, la «Macdonald Spéciale», a été introduite sur le marché en 2006 et qu'elle est rapidement devenue prisée, notamment grâce à son emballage.
 
L'enquête du Centre pour l'avancement de la santé des populations Propel de l'Université de Waterloo a sondé plus de 8500 jeunes au Québec et 50 000 à l'échelle nationale pour tirer ses conclusions.
répondue 12 octobre 2011 par Denis-F. Doyon Génie (42,550 points)
0 aime 0 n'aime pas
Oui je pensse que c'est avertissements sont une trés bonne choses car il sont trés chocants pour moi  et que c'est 17% de fumeurs vont pouvoir arréter de fumer et denpécher les jeunes à fumer et plus la hausse des prix  sa peu faire que du bien a la santé des canadien. Mais ce n'est pas le cas en France  car ici 35% de la populations francais fume et 40% des jeunes de 12 à 25 ans sont des fumeur régulier et il y a 0 prévention au prés des jeunes et la consomation de tabac en France et en hausse.

Je dit bravo au gouvernement Canadien =) .
répondue 17 mars 2013 par anonyme
Wikidée est une initiative de Denis-F. Doyon.
...