Wikidée, le site et la communauté francophones qui vous aident à trouver la réponse à votre question.
  • Inscription

Wikidée, là où se trouvent les réponses à vos questions, peut-être la solution à votre problème!


Le Web 2.0 au service des individus et de la communauté par l'entraide, le partage des expertise et expérience personnelles, la réflexion critique et qualitative vis à vis de l'information ainsi que la transmission des savoirs et de la connaissance réunis !


Vous pouvez poser des questions sur tous les sujets qui vous passionnent, qu'ils soient d'ordre pratique et quotidien, ou philosophique et intemporel.


Suivez-nous !

 





Aimez-vous le principe de Wikidée ?

Oui :
Non :


Autres sondages... Suite

Annuaire Actualité et médias

Web made in Québec

Annuaire Québec

Le répertoire des sites les plus HOT au Québec

Annuaire Québec

Annuaire Virtuel

Support Wikipedia

Hébergement Web du Québec

Webanaki.ca

Webanaki.ca- agence de communication web

Devrait-il y avoir des forages pétroliers ou gaziers dans le Golfe St-Laurent ou sur l'Ile d'Anticosti ?

5 aime 0 n'aime pas
posée 5 octobre 2011 dans la catégorie Sciences naturelles et de l'environnement par anonyme
    

Merci de vous connecter (ou de vous inscrire) pour pouvoir répondre aux questions.

2 Réponses

1 personne aime 0 n'aime pas

http://www.cyberpresse.ca/actualites/dossiers/crise-dans-la-construction/201110/05/01-4454468-les-cles-de-letat-cedees-aux-firmes-de-genie-conseil-dit-khadir.php?utm_categorieinterne=trafficdrivers&utm_contenuinterne=cyberpresse_BO2_quebec_canada_178_accueil_POS1

Amir Khadir

Photo : PC

 

(Québec) Qui ne dit mot consent. Amir Khadir a utilisé un proverbe comme preuve pour accuser le gouvernement Charest d'avoir «remis les clés de la maison aux firmes de génie-conseil».
 
De 2000 à 2009, les dons d'employés de firmes de génie-conseil au Parti libéral du Québec (PLQ) ont bondi de 500%, a souligné M. Khadir.
 
 
 
Il rappelle que quelques semaines après son arrivée au pouvoir en 2003, le gouvernement Charest a donné un mandat de sous-traitance aux différents organismes de l'État. Et le taux horaire des ingénieurs senior a augmenté de 20%, et celui des ingénieurs junior de 30%.
 
 
 
 
 
Il affirme donc que «certaines firmes d'ingénierie (...) s'achètent de l'influence au gouvernement». En chambre, le ministre responsable de la Réforme des institutions démocratiques, Yvon Vallières, a répondu en rappelant que son gouvernement a voté des lois pour mettre fin aux prête-noms, augmenter les pouvoirs du Directeur général des élections (DGE) et plafonner à 1000 $ les dons annuels aux partis politiques.
 
 
 
«M. Vallières, à tout le moins, n'était pas en mesure de nier ces affirmations, que le financement sectoriel amène le gouvernement à prendre des décisions sur 10 ans qui font en sorte qu'aujourd'hui, comme M. Duchesneau le déclarait, le gouvernement a remis les clés de la maison entre les firmes de génie-conseil», a réagi le député de Québec solidaire.
 
 
 
M. Khadir se défend de renverser le fardeau de la preuve et de présumer de la culpabilité des firmes de génie-conseil.
 
 
 
Il rappelle qu'en août 2010, la firme Axor a plaidé coupable à 40 violations de la loi électorale pour avoir utilisé des prête-noms afin de financer illégalement le PLQ, le PQ et l'ADQ. C'est une plainte de M. Khadir qui avait mis le DGE sur la piste.
 
 
 
Dans sa conférence de presse, il a affirmé à plusieurs reprises que les entreprises faisaient ces dons aux PLQ. Les dons viennent plutôt des employés des firmes. Les firmes elles-mêmes n'ont pas le droit de financer les partis.
 
 
 
M. Khadir allègue en outre que la décision de faire la réfection de la centrale nucléaire Gentilly-2 ou de construire des barrages à La Romaine pourraient avoir été influencées par les firmes de génie-conseil. Le contrat de réfection a été accordé à SNC-Lavalin, qui a aussi récemment acheté Énergie atomique Canada. «C'est un risque financier majeur, même pour SNC-Lavalin. Or, (cette firme) obtient du gouvernement québécois un beau contrat pour Gentilly-2. Moi, j'estime que c'est un gros coup de pouce. Ce n'est peut-être pas délibéré mais en tout cas, dans la mécanique des choses, ça semble une séquence qui est assez curieuse dans le temps», affirme M. Khadir.
 
 
 
SNC-Lavalin n'a pas répondu à notre demande d'interview.

 

répondue 5 octobre 2011 par Trocadero Savant (23,460 points)
0 aime 0 n'aime pas

http://www.cyberpresse.ca/environnement/economie/201110/05/01-4454464-le-golfe-du-saint-laurent-pourrait-voir-des-forages-petroliers-et-gaziers.php?utm_categorieinterne=trafficdrivers&utm_contenuinterne=cyberpresse_B9_environnement_263_accueil_POS1

 

 

Pour ce qui est du golfe, et on ne parle ici que de la portion québécoise de cette mer intérieure, les consultants embauchés par le ministère des Ressources naturelles et de la Faune ouvrent la porte aux forages dans une zone jugée de «faible sensibilité». Ci-dessus, le ministre des Ressources naturelles et de la Faune Clément Gignac.
 
PHOTO: ALAIN DION, ARCHIVES LA VOIX DE L'EST
 
 
Charles Côté
La Presse
Des forages pétroliers et gaziers pourraient être autorisés dans une grande partie du golfe du Saint-Laurent, en dépit de plusieurs lacunes dans les connaissances sur cet écosystème, affirme une étude officielle publiée lundi par le bureau des Évaluations environnementales stratégiques.
 
Selon ce document réalisé par la firme Genivar, des forages pourraient aller de l'avant dans des zones jugées de «faible sensibilité». Ces projets devraient être autorisés après le dépôt d'une étude d'impacts environnementaux et pourraient être soumis au Bureau d'audiences publiques sur l'environnement (BAPE).
 
Cette conclusion diffère de celle concernant l'estuaire du Saint-Laurent. Pour cette zone située entre l'île d'Orléans et la pointe ouest de l'île d'Anticosti, on avait conclu que les risques étaient trop élevés et le gouvernement avait décrété un moratoire sur les forages.
 
Pour ce qui est du golfe, et on ne parle ici que de la portion québécoise de cette mer intérieure, les consultants embauchés par le ministère des Ressources naturelles et de la Faune ouvrent la porte aux forages dans une zone jugée de «faible sensibilité».
 
En gros cette zone se trouve immédiatement au sud et à l'est d'Anticosti. Les côtes de la Gaspésie et des Îles-de-la-Madeleine sont entourées de zones de sensibilité moyenne ou forte dans un rayon d'une cinquantaine de kilomètres et le détroit entre Anticosti et la Côte-Nord est presque entièrement exclu.
 
Les aires sensibles retenues «sont les aires légalement protégées, les habitats fauniques d'intérêt ou particulier (zone d'importance écologique et biologique, zone d'importance pour les mammifères marins, zone côtière, zone de concentration d'oiseaux), les territoires d'utilisation importante (pêcheries, aquaculture) et le paysage», précise-t-on dans le résumé de l'étude.
 
Genivar propose d'aller de l'avant même si plusieurs lacunes sont identifiées. Par exemple, les «méthodes de récupération des hydrocarbures lorsqu'il y a présence de glaces» ne sont pas définies.
 
On manque aussi d'information sur la «localisation d'aires de reproduction ou de mise bas de certaines espèces de cétacés à dents ou de phoques» et sur le «cycle annuel d'utilisation du territoire par les mammifères marins, particulièrement en période hivernale».
 
On manque en plus de «données générales (comportement, répartition) de l'utilisation saisonnière du golfe du Saint-Laurent par la faune marine» et sur la «localisation d'aires de reproduction et d'alevinage pour certaines espèces piscicoles d'intérêt commercial».
 
Le document souligne aussi les lacunes sur les «effets des levés sismiques sur les organismes sensibles ou susceptibles d'être touchés» et les «effets des déversements accidentels en pleine mer, dans un environnement marin comme celui du golfe du Saint-Laurent», y compris «sur la santé publique».
 
Le document a été publié lundi soir, jour où devaient commencer les consultations qui doivent conduire à la version finale de l'étude. Hier, le ministre des Ressources naturelles et de la Faune Clément Gignac a annoncé que la période de consultation serait prolongée.
répondue 5 octobre 2011 par Trocadero Savant (23,460 points)
Wikidée est une initiative de Denis-F. Doyon.
...